Terrestres : où et comment atterrir !?

Onglets principaux

Séances régulières à la demande - Avec le RCR, le 2 décembre à 16H00

Identifier ensemble ce à quoi nous tenons, ce qui dépend de nous et ce que nous voulons protéger. Le collectif TERRESTRES développe un outil collaboratif pour prendre conscience et explorer individuellement et collectivement ces territoires de dépendance et de subsistance. Dans un monde globalisé où tout semble interrelié et interdépendant, dans lequel nous ne savons plus comment nous situer, nous mobiliser et agir, des ateliers pour expérimenter les propositions formulées dans l'outil et explorer ces questions.

+ Des séances à la demande, contacter Quentin <libouton.quentin@outlook.com>

+ Un prochain atelier préparé par le RCR: le mercredi 02 décembre de 16h à 18h30

Conditions de participation : Gratuit. Merci de vous inscrire via ce lien _ Nous vous enverrons le lien pour rejoindre l'atelier en ligne dans les jours qui précèdent l'atelier. 

Intervenants : Quentin Libouton & Daniel Cauchy du collectif TERRESTREs - Organisateur: RCR & Terrestres

 

Info-contacts pour d'autres session /www.facebook.com/Terrestres-105429638046577/?view_public_for=105429638046577 -

Des questions ? Plus d'infos ? N'hésitez pas à contacter Quentin <libouton.quentin@outlook.com> ou <  benedicte@asblrcr.be > ou < alain.dangoisse@maisondd.be >

DETAILS/  Cette période que nous vivons à l’échelle planétaire est inédite à beaucoup de niveaux et génère de nombreuses incertitudes : sécurité alimentaire, financière, emploi / travail, déplacements, liens sociaux, inégalités sociales,... À quoi ressembleront nos vies et nos modes de vie dans les années à venir ?

Comme le suggère le sociologue, anthropologue et philosophe  Bruno Latour : « Si tout est arrêté, tout peut être remis en cause, infléchi, sélectionné, trié, interrompu pour de bon ou au contraire accéléré. L'inventaire, c’est maintenant qu’il faut le faire...». Sa proposition est de définir par le concret ce qui me permet de subsister, lieu par lieu, territoire par territoire, « pixel par pixel ». De répondre très concrètement aux questions : de quoi dépendons-nous ? Quels être vivants dépendent de nous ? Comment et avec quels vivants/éléments créer de nouvelles alliances ? Comment, à qui et à quoi résister et s’opposer ?

Pour cheminer ensemble sur ces questions complexes mais essentielles dans le contexte actuel, le collectif TERRESTRES développe actuellement un outil collaboratif pour prendre conscience et explorer individuellement et collectivement ces territoires de dépendance et de subsistance dans un monde globalisé où tout semble interrelié et interdépendant, dans un monde où nous ne savons plus comment nous situer, nous mobiliser et agir.

L'intention du collectif TERRESTRES est que cet outil puisse nous aider individuellement et collectivement à nous orienter dans nos choix à venir et à augmenter notre pouvoir d'action collective au niveau de nos territoires locaux, que ce soit pour tisser et renforcer des réseaux de solidarité, des réseaux d'échange, des réseaux locaux de production et de distribution alimentaire, ainsi que diverses formes de résistance ;

++

TERRESTRES met à disposition des associations, autant que des personnes, un outil amenant à une prise de conscience de notre obligation de considérer nos conditions concrètes d’existence, et donc celles des autres vivants qui habitent cette terre et en assurent les conditions d’habitabilité. Propose des moyens pour partager nos réponses avec d’autres et ce faisant de passer de l’individuel au collectif. Et de multiples options d’engagement et solutions concrètes.

TERRESTRES est un collectif de personnes interpellées par les propositions de Bruno Latour, reprises notamment dans son ouvrage « Où atterrir ? » Comment reconstruire des territoires ? De quels êtres dépendons-nous ? Comment dresser la liste des éléments qui nous permettent de subsister ?