à la grand place de LLN

Vendredi, 2 octobre, 2020
18h-20h30
Quentin Libouton & Daniel Cauchy

Le monde ne sait plus nous porter tel que nous sommes : Où atterrir ? (Bruno Latour). Il nous  revient individuellement et collectivement de redessiner nos territoires de dépendance et de subsistance.  TERRESTRE élabore un outil-diagnostic-collaboratif pour prendre conscience de nos espaces de dépendance et de nos territoires de subsistance.

C’est crucial !  Invitation à définir votre territoire, choisir des éléments, que vous pouvez voir, toucher, sentir, entendre, ressentir et qui vous permettent de subsister.

 « Où atterrir ? », Bruno Latour nous invite à redéfinir nos « territoires » en détail et à les penser comme territoires de subsistance : définir par le concret un genre de vie souhaitable et soutenable, mais lieux par lieux, territoires par territoires, « pixel par pixel ». D’autres mondes sont possibles ! Il nous propose de répondre très concrètement aux questions : de quoi dépendons-nous ? Quels vivants dépendent de nous ? Comment et avec quels vivants s’allier ? Comment, à qui et à quoi résister et s’opposer ? Il nous invite donc à de nouvelles définitions des territoires au sein desquels tous les vivants seraient conçus comme partenaires. Le partage du souci du terrestre peut et doit constituer le ferment de nouvelles alliances sociales.

«  La première leçon du coronavirus est aussi la plus stupéfiante : la preuve est faite, en effet, qu’il est possible, en quelques semaines, de suspendre partout dans le monde et au même moment, un système économique dont on nous disait jusqu’ici qu’il était impossible à ralentir ou à rediriger. À tous les arguments des écologiques sur l’infléchissement de nos modes de vie, on opposait toujours l’argument de la force irréversible du « train du progrès » que rien ne pouvait faire sortir de ses rails, « à cause », disait-on, « de la globalisation ». Or, c’est justement son caractère globalisé qui rend si fragile ce fameux développement, susceptible au contraire de freiner puis de s’arrêter d’un coup.

En effet, il n’y a pas que les multinationales ou les accords commerciaux ou internet ou les tour operators pour globaliser la planète : chaque entité de cette même planète possède une façon bien à elle d’accrocher ensemble les autres éléments qui composent, à un moment donné, le collectif. Cela est vrai du CO2 qui réchauffe l’atmosphère globale par sa diffusion dans l’air ; des oiseaux migrateurs qui transportent de nouvelles formes de grippe ; mais cela est vrai aussi, nous le réapprenons douloureusement, du coronavirus dont la capacité à relier « tous les humains » passe par le truchement apparemment inoffensif de nos divers crachotis. A globalisateur, globalisateur et demi : question de resocialiser des milliards d’humains, les microbes se posent un peu là !

Cette pause soudaine dans le système de production globalisée, il n’y a pas que les écologistes pour y voir une occasion formidable d’avancer leur programme d’atterrissage «  Bruno Latour

Un travail collectif : dessiner nos territoires - Comment dresser la liste des éléments qui nous permettent de subsister ? Comment dresser la liste de ce/ceux dont nous dépendons ? Comment dresser la liste de ce/ceux qui dépendent de nous ? Comment dresser la liste de ceux auxquels nous nous opposons, de ceux avec lesquels nous pouvons collaborer ? Approche de l’organique (le Cercle des abeilles, des bactéries et des vers de terre : le socle de l’organique) , du relationnel ( le Cercle des relations humaines ), du symbolique, des représentations, des récits ( Cercle des narrations )

Intervenants : Quentin Libouton & Daniel Cauchy (Groupe TERRESTRE )

Vendredi, 2 octobre, 2020
16h45-18h15
Ricardo Petrella

Le mouvement des Agoras des Habitants de la terre invite à nouer - localement et mondialement - des pactes qui protègent les biens communs publics - locaux et mondiaux - des mécanismes d’accaparement et d’appropriation illégitime. Il s’agit d’éradiquer les facteurs structurels de l‘appauvrissement, d'arrêter les dévastations environnementales, de bannir la finance prédatrice, de générer la paix et non la guerre.

Dans le cadre du développement d’une économie appropriée, fondée sur les biens communs et les biens publics mondiaux ( l’eau, la terre, les semences, l’air, l’accès à la santé, …), menons différents engagements localement et mondialement.

Notamment par :

- La création de Conseils Citoyens de Sécurité des Biens Communs et Publics locaux et Mondiaux  (The Citizens Security Council on World Common and Public Goods)  centrés, pour commencer, sur l’eau et la santé, dont l’accès immédiat aux médicaments.

- La stricte mise au service du bien commun et de la préservations biens communs et publics, du système monétaire, notamment  par la gouvernance de la finance mondiale ; une manière concrète pour réaliser cet engagement consiste à redéfinir dès 2021 les priorités budgétaires nationales et internationales selon un Programme « La finance pour les biens publics mondiaux » ;

- L’abolition des brevets d’appropriation privée sur le vivant et les remplacer par « Des règles planétaires sur le vivant ». L’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, organisation privée) sera redéfinie et restructurée en conformité…

Invitation au débat et à l’engagement des Habitan.te.s et des Communes du monde pour une commune humanité !

Intervenants :  Riccardo Petrella & Alain Dangoisse (MDD)

Vendredi, 2 octobre, 2020
10h30-12h30

Que signifie la Transition écologique si on se met à l’écoute des ‘gilets jaunes ‘ et des personnes rendues ‘transparentes’ par le système social ?

Proposition de confronter nos différents rapports à « l‘avoir », ainsi que l’empreinte et le devenir écologique des plus riches en résonance à l’écologisme concret des plus pauvres.  Caractérisons aussi les dynamiques inégalitaires (Wilkinson, Piketty, Doucet, ...) qui souvent instrumentalisent les plus démunis : quels impacts sur eux des déploiements urbains, des politiques environnementales & énergétiques, des solutions de mobilité décarbonée, du slow food ou du slow education, etc. ? Au delà d’une écoute consciente de ce que peut induire le sentiment d’être méprisé, nous donnerons la parole à chacun.e - ici chez nous - pour forger une transition écologique fondamentalement inclusive-+.

Perspective : comment construire la paix & la justice entre les humains (ce que les inégalités mettent à mal), déployer des ‘modes de vie qui harmonisent’ (plutôt que de marginaliser certain.es et détruire le vivant) ? Déployons notre potentiel créatif en vue de :

1/ l’Extension de l’éthique : dans l‘intention d’une société humaine harmonieuse, l'éthique doit être positionnée comme une préoccupation centrale pour évaluer le progrès & la transition écologique. Ceci repose sur (1) l’ouverture au discours éthique, (2) le respect de toutes les formes de vie, (3) la relation d’écoute aux voix des gens marginalisés, (4) l’examen des comportements non éthiques dont les acteurs sont les institutions financières de spéculation, la surconsommation valorisante, l’industrie de guerre, les industries extractives non régulées qui mène à la destruction de ressources naturelles, le refus d’accueillir les migrants.

2 / l’Approfondissement de la justice : l’approfondissement de la Justice comme déterminant Politique, Social, Économique et Culturel, qui inclurait les éléments suivants : (1) l’orientation vers la démocratie véritable comme une voie pour réaliser plus de justice, (2) la réduction de conflits causés par l’injustice, (3) l'utilisation du dialogue comme un moyen de prise de décision, de résolution de problèmes (par opposition à oppression), (4) la formation d’ambassadeurs du ' droit et de la paix ', (5) la mutation d’un système éducatif compétitif vers un système d’éducation basé sur coopération, 6) l’adoption de valeurs qui ne sont pas fondée sur l'accumulation personnelle, mais la redistribution sociale, (7) la représentation effective des marginalisés, (8) au delà de la relation d’assistance, le soutien au bien-être et à l’autonomie (self-reliance), (9) l'union d'acteurs et des organisations qui luttent pour un monde juste.

- les intervenants : Alain Dangoisse (Jai Jagat  www.jaijagat.be – www.jaijagat2020.org -), Etienne Scorier & Steve Evrard (cellule de développement communautaire)

Jeudi, 1 octobre, 2020
10h45-12h45

Qu'est-ce que l'écoféminisme? Nous proposons un échange de 2h pour partir à la rencontre d'un mouvement situé à l’interface de l'écologie, du féminisme et de la pensée décoloniale. Nous proposerons 5 portraits d’hommes et de femmes écoféministes qui nous feront voyager autour de la planète : Vandana Shiva, Mohammed Taleb, Starhawk, Françoise Verges (et le féminisme décolonial), des collectifs écoféministes latino-américains. Une intuition de fond relie les différentes variantes de l'écoféminisme: l'importance de relier les luttes pour amorcer un changement global, profond, qui va à la racine des diverses crises que nous traversons. Cette exploration nous rappellera l'intérêt d'injecter les questions de genre dans la transition et de mettre le vivant et le 'care' au cœur du changement. Loin de s’adresser aux femmes uniquement, l’écoféminisme propose un changement de regard en vue d’une société plus juste et écologique qui touche notre humanité, concernant de ce fait pleinement les hommes également.

- les intervenant.e.s : Sophie Hustinx (à confirmer), Véronique Bragard (Uclouvain), Emmanuelle Piccoli (uclouvain), Salima Djerrah (MDD), Lidia Rodriguez (le monde selon les femmes), Laureanne Migeal (Slam), Alexandra Herchaft (capsule vidéo), Iris Derzelle (à confirmer).

- Les organisat-eur-rice-s: Le groupe "Anima", piloté par la MDD (composés d'associations, étudiants et académiques autour des questions liant questions de genre et transitions éco-sociales).

Samedi, 28 septembre, 2019
10h-18h30

En mars 2019, une coalition de partenaires associatifs et de la société civile impliqués dans la Transition a organisé une série d’événements dont est sorti le Manifeste de la Transition écologique et solidaire. Aujourd’hui, nous voulons renforcer et communiquer ce travail avec la société civile et le soumettre aux mandataires politiques, de la majorité et de l’opposition.

But: inciter les nouveaux ministres de la Coalition arc-en-ciel en Wallonie, à s’engager à ce que la Transition soit un axe transversal et central de la mise en oeuvre de la Déclaration de Politique Régionale du gouvernement wallon, en permettant également à des parlementaires de l’opposition de s’exprimer. Et nous vous invitons à venir participer à cette rencontre, afin de montrer la vivacité, l’intelligence et la créativité des citoyennes et citoyens engagé·e·s concrètement dans la transition.

En participant à cette journée, vous aurez l’occasion de découvrir, comprendre et questionner des mesures concrètes à mettre en oeuvre, rencontrer des acteurs clé de la société civile et échanger avec eux, et aussi de pouvoir questionner et interpeller les personnalités et les politiques publiques.

Les thématiques qui seront abordées seront les suivantes :

Gouvernance des transitions: revitaliser la démocratie, développer de la cohérence et de la participation, réorienter la recherche/ Territoires en transition: énergie et climat, systèmes alimentaires, mobilité, habitat, biodiversité…/Economie de transition: économie résiliente et locale, partage du temps de travail et des richesses, allocation de reconversion pour la transition…/Vivre ensemble: santé, cohésion sociale, éducation

L’événement est organisé dans le cadre du Festival Maintenant !

Horaire en bref:

10h30 : accueil
11h00 : plénière
11h30 : tables de discussion entre citoyens et représentants de la société civile
13h00: lunch
14h00: tables de discussion entre citoyens, société civile et responsables politiques
15h30: plénière
16h30: drink de clôture

info et inscription: ici

Vendredi, 27 septembre, 2019 - Samedi, 28 septembre, 2019
11h-18h
AID val de Senne

L'AID val de senne vous propose, pendant le marché de la revalorisation,

Des ateliers upcycling couture: (accueil de petits groupes de 5 personnes max par heure)

En partenariat avec l'asbl cadavre exquis et la ressourcerie Restor pour le textile, Il s'agirait d'un atelier ouvert basé sur la sensibilisation au "zéro déchet textile" pour sensibiliser à consommer mieux autrement. Nous proposerons 3 réalisations:

- Sac  T-shirt, éponge "Tawashi"

- Sac à vrac avec la machine à coudre, partant toujours de matières recyclées.

- astuces pour raccomodage de vêtements de façon simple et créative

- Couture à la main + machine à coudre.

Un atelier bois de récup dans l'optique "zéro déchets bois"

Bienvenue à tou-te-s!

Participation libre et consciente.

 

Mercredi, 25 septembre, 2019
15h45- 17h15
Hervé Jeanmart

Qu’implique concrètement l’objectif de rester sous la barre d’un réchauffement à 1,5° ? Comment contribuer à la mise en œuvre d’un tel objectif ? Quelles implications sur nos pratiques, nos modèles et nos représentations de nous-même et de la société ? Quelles espoirs-peut-on/ne peut-on pas placer dans les solutions technologiques ? La plateforme Ottignies LLN Energie climat vous invite à cet échange avec le professeur Hervé Jeanmart, ingénieur et spécialiste des questions liées à l'énergie et le renouvelable.Cet atelier s'adresse particulièrement aux acteurs de l'éducation (élèves et étudiants, enseignants, directions & P.O. des écoles, communautés éducatives), mais il est ouvert à tou-te-s!

Vendredi, 27 septembre, 2019 - Samedi, 28 septembre, 2019
11h-18h

Recylcage, réutilisation, réparation, revalorisation: tels sont les maîtres mots d'une série de projets locaux innovants. Des asbl ou entreprises à finalité sociales écologiques et solidaire tiendront un stand lors du marché de la revalorisation, le vendredi 27 et samedi 28 septembre prochain.

Une série d'ateliers seront organisés dans ce cadre

VENDREDI 27:

-          En continu : ateliers zéro déchet textile et bois récup' (par l'AID val de senne, l'ASBL cadavre exquis)

                              Pizzas et sculpture sur bois (ASBL La fattoria)

-          de 9 à 12 h réalisation de trousses "lunch"   Celui-ci comprend le matériel (tissus, fils, ciseaux, patron...) et la mise à disposition de 3 machines à coudre. (par la ville d'ottignies LLN)

-          De 13 à 18 h :  recettes ou réalisations autour du zéro déchets (par la ville d'Ottignies LLN)

-          De 14h à 17h: sérigraphie sur totebag (par les ateliers d'art de la Baraque)

SAMEDI 28

-         En continu: ateliers zéro déchet textile et bois récup' (par l'AID val de senne, l'ASBL cadavre exquis)

                             Pizzas et sculpture sur bois (ASBL La fattoria)

-         En continu : atelier sculpture sur bois par l'asbl la fattoria

-          de 9 à 12 h réalisation de trousses "lunch"   Celui-ci comprend le matériel (tissus, fils, ciseaux, patron...) et la mise à disposition de 3 machines à coudre. (par la ville d'ottignies LLN)

-          De 13 à 18 h : faisons ensemble quelques recettes ou réalisations autour du zéro déchets (par la ville d'Ottignies LLN)

Tout au long du marché, venez découvrir des meubles réalisés en bois de palettes recyclées, des électroménagers de secondes main garantis, des coututriers-ères qui réparent et confectionnent localement, des vélos réparés. Venez recevoir un kit zéro déchet offert par la ville d'Ottignies LLN, ou encore participer à l'un ou l'autre ateliers proposés dans le cadre de ce marché, qui aura lieu dans le cadre chattoyant du festival Maintenant, en face de la MDD, côté grand place!

Bienvenue!

plus d'infos: remy@maisondd.be

Lundi, 11 mars, 2019 - Jeudi, 14 mars, 2019

Le Festival Cap Transition est de retour pour une seconde édition de folie! _________________________________________________________

Cap Transition c'est quoi?

4 jours d'activités sur la Grand-Place de Louvain-la-Neuve autour de la transition environnementale, économique, sociale.
Débats, des conférences, des moments de rencontres entre acteurs de la transition, des ateliers, des animations musicales, des propositions gourmandes et de quoi vous désaltérer.
Programme des 4 journées:

Lundi 11 mars 2019 : Pouvoir de consommation

 13h - 13h30 : Lancement du festival avec le discours de divers intervenants (encore à dévoiler)

 12h30 - 14h : Disco-Soupe : Viens préparer ta soupe en musique ! 
 13h30 - 17h : Vide-dressing organisé par le Kot Oxfam Facebook
 14h - 15h30 : Atelier mobilité organisé par la Ville d'Ottignies - Louvain-La-Neuve
 16h - 17h : Atelier par Les amis de la terre : "Comment consommer en restant sous la barre des 1,5°C?"
 13h30 - 18h : Foire des alternatives : différents stands sur le thème de la transition se tiendront sur la Grand-Place

 17h-18h : Conférence Slow Fashion
18h - 21h30 : Une Mini-Brassicole vous permettra de vous désaltérer. Votre bière pourra même être accompagnée d'une crêpe sucrée ou salée, il y en aura pour tous les goûts !
 18h30-19h30 : Animation musicale par l'Orchestra

19h-21h : Film "La terre vue du coeur" au Cinescope #FIFEC

Mardi 12 mars 2019 : Éducation

 Tout au long de la journée : Géocaching dans Louvain-La-Neuve
11h30 - 12h30 : Jeu sur le tri des déchets organisé par le KPT (Kot Planète Terre)
12h30 - 18h : Foire des alternatives : différents stands sur le thème de la transition se tiendront sur la Grand-Place

14h - 16h : Workshop: Intelligence collective au sein d'un projet organisé par l'Alterékot  Facebook
16h - 17h30 : Débat  "S'inspirer du sud pour la transition"
16h - 19h : Atelier "Effondrement et nucléaire : on en parle ?" Donné par Gauthier Chapelle & Raphael Stevens Facebook

18h - 19h30 : Rencontre avec Jonathan Bradfer sur son film "Un monde positif" qui sera projeté juste après au Cinescope
19h - 21h : Film du FIFEC : "Un monde positif", à visualiser au Cinescope

19h30-21h30 : Jeu "Ville en transition" par le Kout'pouce Facebook

20h30-22h : Animation musicale "Coralien"  Facebook

Mercredi 13 mars 2019 : Gestion des ressources
Tout au long de la journée : Géocaching dans Louvain-La-Neuve
10h30 - 13h : Atelier "Cuisine anti-gaspillage" organisé par Dorothée Hebrant
 13h00 - 15h : Atelier "Zéro Déchet" organisé par Dorothée Hebrant
12h30 - 16h : Foire des alternatives + Turbine hydroélectrique par le Kapsla  Facebook
14h - 16h : Atelier Zéro Déchet organisé par le KPT (Kot Planète Terre) Facebook
14h - 15h30 : Conférence par 'Zéro Carabistouille' sur leur mode de vie en tant que famille zéro déchet

15h et 17h : Ateliers savons du Kapsla Facebook 
15h - 18h : Atelier "Fabrication de produits d'hygiène" organisé par Dorothée Hebrant
16h - 18h : Repair Café organisé par le Dépakot  Facebook
16h - 17h30 : Exposé "Énergie et habitat" donné par Tanguy Boucquey et Clim'act
18h30 - 21h : "Festival des producteurs locaux" organisé par le Kap Vert afin de vous remplir l'estomac de bons produits locaux, biologiques, de saison et végétariens.  Facebook
19h-20h : Animation musicale "Emeline tout court" Facebook

Jeudi 14 mars 2019 : Engagement personnel et citoyen

11h-12h30 : Atelier désencombrement par les Amis de la Terre  Facebook

12h - 13h30 : Atelier "Où atterrir ?" donné par la MDD (Maison du Développement Durable)

12h30 - 14h : Vente de burgers végétariens
12h30 - 16h : Foire des alternatives : différents stands sur le thème de la transition se tiendront sur la Grand-Place
12h30 - 18h30 : Expo : images sur l'éco-tourisme organisé par le Dévelop'kot Facebook
14h - 16h : Jeu sur le thème "Désobéir ? Un acte citoyen"

16h - 17h30 : Une initiation à la méditation organisée par le kot Oasis Facebook

17h - 18h : Escape game

18h30 - 19h30 : Conférence "Comment transiter vers une mode éthique?" par Ethikal : Launy, blogueuse et youtubeuse engagée dans une démarche vestimentaire éthique. Facebook 

20h - 20h30 : Défilé alternatif

 20h30 - 21h : Cérémonie de clôture avec comme intervenants Julie Chantry (OLLN) et Didier Lambert (UCL)
21h - 00h : Concert de Reggae Dub Facebook
plus d'info: https://captransition.be/

Mercredi, 25 septembre, 2019 - Dimanche, 29 septembre, 2019

Le Festival Maintenant ! La rencontre des initiatives de transition, du 25 au 29 septembre 2019, à Louvain-la-Neuve

Imaginer, s’ancrer, célébrer, participer, créer… voici quelques mots-clés pour cette seconde édition du Festival Maintenant !

Au programme cette année, une Grand Place encore plus accueillante et ouverte, cœur névralgique du festival, avec 4 grands tipis qui proposeront en continu des ateliers, des rencontres, des témoignages, des films, des coins papotes et des animations pour petits et grands durant les 5 jours de 11h à 18h. Des rencontres pour ouvrir les imaginaires, mettre la main à la pâte, tisser des liens. Des espaces vivants, mouvants, provocateurs de changements. Entre 18h et 20h, spectacles et musique pour célébrer ensemble un monde écologique et solidaire. Et à 20h, conférences et films pour continuer à nourrir nos chemins de transition. 

Ce sont plus de 150 activités qui seront proposées. En vrac : conférence de Rob Hopkins le 25/9, de Peter Gray et Sophie Rabhi le 26/9, de Thierry Pardo le 27/9 ; un spectacle sur le Zéro-Déchet le 28/9, un autre sur l’effondrement avec Maison Renard le 28/9 ; des films à la pelle (L’intelligence des arbre, Vivre autrement-Road to Alaska, L’autre connexion, Power to change, Ici la Terre et plein d’autres) ; des parcours pour concrétiser ses projets de transition ; une journée « jeunes et climat » le vendredi 27/9 ; et pour les oreilles Chicos Y Mendez ; Kalune, Pas de soir chéri et beaucoup d’autres ! Animations pour les familles et les enfants le mercredi après-midi et le week-end.

Le festival est organisé par l’asbl Terre Ouverte, qui regroupe un collectif de citoyen.ne.s désireux.ses de porter les enjeux de la transition écologique et solidaire, et de bâtir demain, dès Maintenant !

Tout un réseau de partenaires ont rejoint l’aventure, dont la Maison du développement Durable d'OLLN

Rejoignez-nous ! Tout le programme et toutes les infos sur www.festivalmaintenant.be