Centre culturel d'Ottignies-LLN

Mardi, 22 octobre, 2019
18h30-22h30

Le Festival Alimenterre propose une sélection de films documentaires qui mettent en évidence les désordres agricoles et alimentaires et proposent des alternatives pour relever ces défis à l’échelle locale et mondiale.

Cette année, l’édition du Brabant Wallon du Festival Alimenterre change de formule : plusieurs films en une soirée ! Ateliers, discussions, présence d’intervenant.e.s sont au programme...

18:30 : Accueil

19:00 : « SOYALISM » (Bande annonce)
Dans un monde frappé par le changement climatique et la surpopulation, la production alimentaire est un business gigantesque contrôlé par une poignée de multinationales. À travers la chaîne de production industrielle du porc et la monoculture associée de soja, de la Chine au Brésil en passant par les États-Unis et le Mozambique, on constate l’énorme concentration de pouvoir entre les mains de ces sociétés occidentales et chinoises. Ce mouvement met hors service des centaines de milliers de petits producteurs et transforme définitivement le paysage. Lancé aux États-Unis à la fin des années 70, le système a été exporté dans le monde entier, en particulier dans les pays à forte densité de population tels que la Chine. Des lagunes stériles de Caroline du Nord à la monoculture de soja mise au point dans la forêt amazonienne pour nourrir les animaux, le film décrit comment l’expansion de ce processus met en péril l’équilibre social et environnemental de la planète.
2018 - Italie

20:30 « MINGA. Voix de résistance »(Bande annonce)
De la Patagonie aux montagnes du Mexique, des communautés se soulèvent. Elles dénoncent la destruction de leurs territoires et de leurs vies. Puisant dans leurs héritages culturels, elles s’organisent pour arrêter le carnage et créer des solutions inspirantes. Le documentaire Minga est un écho de ces voix de résistance. Zapatistes, Mapuche, mouvements paysans, Garifunas, Lencas, mouvement des “sans terre”, Guaranis Kaiowas, Nasas, Wayuus, les peuples originaires d’Amérique latine, comme les descendants de celles et ceux qui y sont venus de gré ou de force, cultivent un lien à leur territoire qui questionne notre propre rapport au monde. Lorsqu’arrivent les mines, les forages pétroliers, les projets touristiques ou que les forêts sont rasées pour y planter canne à sucre et soja, ces communautés s’opposent au péril de leurs vies à ces “projets de mort”. Ces femmes et ces hommes distinguent avec clairvoyance les racines des maux qui les rongent, et proposent autant de solutions.

Une soirée co organisée par: SOS Faim, le Centre culturel Ottignies, Oxfam MDM, la Maison du développement durable, Hypathia, le CCND-11.11.11.

Entrée libre

Inscription requise: ici